[En ligne] Les géants du numérique : un rapport Fondapol et un docu Arte

Posté le : 23 novembre 2018

L’irrésistible ascension d’Amazon, un documentaire Arte.

  • À voir : un documentaire Arte intitulé L’irrésistible ascension d’Amazon (88 min) disponible jusqu’au 17 décembre sur le site Arte.tv

« Innovation, monopole, exploitation : jusqu’où ira Amazon, plate-forme tentaculaire de vente en ligne ? Au travers de la croissance exponentielle de ce géant, un décryptage de l’économie opaque d’Internet.[…] Filant la métaphore avec Le joueur de flûte de Hamelin, ce documentaire éclairant retrace la fulgurante ascension d’Amazon, pur produit de l’idéologie libérale, et montre combien Internet a été bâti sur une vision américaine et capitaliste du monde. Émaillée d’analyses d’experts, dont le très pertinent journaliste américain Noam Cohen ou la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, une plongée glaçante dans les méandres opaques de la société numérique, qui alerte sur l’urgence d’instaurer des instances de contrôle. » (Extrait du site Arte.tv)

Réalisation : David Carr-Brown, Allemagne, 2018

 

Crédits photo Jules Xénard, 2018

Les géants nuémriques, un rapport Fondapol.

  • À lire : La Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) publie sur son site deux notes sur les pratiques économiques des géants américains des nouvelles technologies.

Les auteurs sont Paul-Adrien Hyppolite, ingénieur du corps des Mines, diplômé de l’École normale supérieure et de l’École polytechnique, chercheur invité à Harvard University, et Antoine Michon, ingénieur du corps des Mines et diplômé de l’École polytechnique.

Le géants du numérique (1). Magnat de la finance. 80 pages
Les géants du numériques (2). Un frein à l’innovation ? 100 pages.

Présentation par Fondapol :

« Les géants américains des nouvelles technologies sont tantôt adulés à l’occasion du lancement de leurs produits, tantôt vilipendés pour leur emprise sur notre vie quotidienne, leur usage massif des données personnelles ou le peu d’impôts dont ils s’acquittent. Un sujet reste néanmoins largement occulté : leur influence grandissante dans la finance internationale.

La première partie, Les Géants du numérique (1) : magnats de la finance, analyse l’influence grandissante des géants américains des nouvelles technologies sur le plan financier. En effet, les entreprises phares de la « tech » ont accumulé ces vingt dernières années d’immenses réserves de liquidités dans leurs trésoreries. Pourtant, à contre-pied de leur image d’innovateurs de premier plan, elles ont fait le choix d’une gestion particulièrement conservatrice de ce capital. Ce phénomène de thésaurisation, sans égal dans l’histoire du capitalisme, prive l’économie de capitaux productifs et entretient la pénurie d’actifs sûrs, entraînant des dommages collatéraux sur l’équilibre économique mondial.

La seconde partie, Les Géants du numérique (2) : un frein à l’innovation ?, propose une série de recommandations afin de recréer un environnement propice à l’innovation : un durcissement et une adaptation de la politique de concurrence, un renforcement des moyens et des compétences des autorités administratives et des politiques proactives, par exemple des mesures d’ouverture des droits de propriété industrielle pour compléter utilement la démarche de l’antitrust. »

Les horaires