[Publication en ligne] 1939, L’alliance soviético-nazie : aux origines de la fracture européenne

Posté le : 30 septembre 2019
Stéohane Courtois

« Le 28 septembre 1939, l’Allemagne nazie et l’Union soviétique signent à Moscou un traité « de délimitation des frontières et d’amitié ». Cette « amitié » est la conséquence directe du pacte « de non-agression » signé le 23 août de la même année entre les deux puissances totalitaires, qui avait ipso facto entraîné l’attaque de la Pologne par Hitler le 1er septembre, puis par Staline le 17 septembre, et provoqué le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Même si la Russie bolchevique avait longtemps entretenu des relations privilégiées avec l’Allemagne des années 1920, cette alliance stupéfia la plupart des observateurs tant l’opposition idéologique semblait irréductible entre le nazisme ultranationaliste et racialiste, et le communisme soviétique marxiste et internationaliste. Or cette alliance des deux grands dictateurs totalitaires contre les démocraties devait avoir les plus funestes conséquences, qui marquent aujourd’hui encore le corps d’une Europe réunifiée. »

1939, L’alliance soviético-nazie : aux origines de la fracture européenne (Stéphane Courtois) est à lire sur le site Fondapol.

Les horaires