[Arte] Seconde guerre mondiale en images

Posté le : 14 janvier 2019

Arte propose une série de films documentaires sur la seconde guerre mondiale.

  • Le 23 août 1939, Hitler et Staline signent un pacte de non agression. Quelques jours donc avant l’invasion de la Pologne par l’armée nazie et le début de la seconde guerre mondiale, les ennemis jurés s’entendent via leurs ministres des affaires étrangères et génèrent ainsi une grave crise diplomatique. Le pacte Hitler-Staline  met en lumière les enjeux et les conséquences du pacte germano-soviétique.
  • La naissance du nazisme en Allemagne a lieu dans une période de crise, à la veille des années 30. Quand Hitler accède au pouvoir en 1933, la terreur se met à régner et les opposants sont persécutés. « Ma vie dans l’Allemagne nazie » est un documentaire réunissant des témoignages auprès de ceux ayant fui le nazisme et des films amateurs : 1/2 – La conquête du pouvoir –  2/2 La mise au pas
  • A Varsovie, dès 1940, la communauté juive se voit contrainte de vivre et survivre dans le ghetto. Une résistance de l’intérieur baptisée Oneg Shabbat se met en place et consigne les évènements de leur vie quotidienne : les archives secrètes du ghetto de Varsovie
  • Rescapée des camps de la mort, Marceline Loridan-Ivens, décédée le 18 décembre 2018, est devenue une réalisatrice atypique et fantasque. Dans « La vie balagan de Marceline Loridan-Ivens « , l’artiste retrace avec émotion sa jeunesse, son arrestation, son arrivée à Birkenau, la vie quotidienne à Auschwitz et son lot d’horreurs.
  • Loin de l’image d’un stratège aguerri, ce documentaire « Hitler l’art de la défaite » montre les erreurs militaires du chancelier nazi dans ses différentes batailles à l’est, « du siège de Leningrad à l’offensive ratée de Koursk en passant par les batailles de Moscou et de Stalingrad ».
  • Alors que la capitulation japonaise est généralement attribuée aux seuls bombardements sur Hiroshima et Nagasaki, ce film documentaire « Hiroshima, la défaite de Staline » explore la piste russe et l’invasion de la Mandchourie par Staline comme alternative.

Les horaires